ROCKHOKUYOH MORI ICHIZO

234

Les Banko-yaki sont des céramiques originaires de la ville d’Ise, dans la préfecture de Mie.

Ce style a été initié durant la période d’Edo, plus précisément en 1736, par Nunami Rôyzan, un marchand grand connaisseur de la cérémonie du thé. L’appellation Banko-yaki provient du sceau ‘’Bankofueki’’ (éternité) que ce dernier apposait sur ses poteries.

La production, abandonnée en 1800, reprend en 1831 sous l’impulsion du Shogunat, lequel demande au maître Yusetsu Mori de mettre son art au service de la renaissance de cette céramique japonaise.

Celui-ci y apporte son propre style et l’on assiste alors à un véritable renouveau du Banko-yaki. On l’oppose au style de Nunami Rôyzan que l’on qualifie désormais de ’’Ko-banko’’, le préfixe ‘’ko’’ signifiant ancien.

Mori s’inspire des porcelaines chinoises de la dynastie Qing pour ajouter des couleurs vives et vernir ses créations. Les céramiques roses carmin sont les premières à rencontrer un vif succès auprès des Japonais de l’époque d’Edo.

 

ろっ石窯 森一蔵

萬古焼(ばんこやき)は伊勢(三重県)桑名藩内で江戸幕府中期の元文年中(1736)に商人の沼波弄山(ぬなみ ろうざん)が始めた。作品に萬古不易(ばんこふえき)と銘した事が萬古名の由来。

寛政2年(1800)に廃窯。天保2年(1831)藩は御国産陶器所を設けて森有節の技術で萬古焼の再興を図る。

有節を有節萬古、再興萬古と言う。弄山の萬古を古萬古と言う。

有節はそれを踏襲しつつ、中国清の焼物(琺瑯彩ほうろうさい、粉彩ふんさい)を手掛けた。特に撫子色(ピンク)の腥臙脂(しょうえんじ) は幕藩の日本で最初に成功した。

http://www.kuwana.ne.jp/ichizo/